Découvrez l’énergie de l’arbre à travers la méditation.

Pour cette nouvelle rentrée scolaire, je vous offre une méditation zen !

Mais au fait, savez-vous ce qu’est la méditation zen ?

La médiation zen est une pratique très ancienne instruite par Bouddha.

La légende dit que c’est en s’asseyant en méditation sous un arbre que Bouddha eut la révélation du méditant.

La méditation est une pratique qui prend aujourd’hui de l’essor. Elle répond à un réel besoin de pouvoir se recentrer dans un monde où tout va trop vite.

Ce qu’apporte la méditation ?

Depuis que j’ai découvert ce nouvel art de vivre, je l’ai inscrit dans mon quotidien. La pratique de la méditation m’a beaucoup appris sur moi-même. Elle m’a invitée à ralentir, à me recentrer, à apaiser mon mental, à pratiquer le lâcher-prise. C’est comme si les choses devenaient plus claires, si l’on avait brusquement la possibilité de transformer les difficultés en opportunités. Se libérer de ses pensées pour accéder à la pleine conscience, la seule capable de nous dévoiler la vérité. Se libérer de ses blessures, de ses peurs, de ses anxiétés pour aller vers un mieux-être et vivre sa VIE. Exister mieux aussi, car le fait de ralentir a également des effets sur le vieillissement et renforce notre système immunitaire.

Comment méditer tout simplement, quotidiennement (ou presque) ?

Découvrez ici la technique de méditation appliquée par Kankyo Tannier, nonne bouddhiste zen, auteure de l’ouvrage « Ma cure de silence ». Ecoutez comment elle démystifie la méditation pour la rendre accessible à tous. Essayez, c’est magique : cliquez sur le lien ici

Méditer avec les enfants

Mon ami François Lemay, conférencier d’inspiration et spécialiste en enseignement de pleine conscience, a créé pour vous un album illustré par Martine Cédillotte. Vous y trouverez une méthode qui simplifie la méditation auprès des jeunes enfants et favorise la gestion du stress et des émotions. A méditer avant la rentrée !

Pour tous les enfants à partir de 4 ans : « Reconnecte avec toi » de Coco et sa gang ! (Editions Happy Productions)

Petit cadeau supplémentaire de rentrée !

Comment respirer lorsque l’on médite ?

Votre respiration doit être naturelle. Relâcher ses mâchoires et détendre son corps sont essentiels pour installer votre énergie dans le bas du corps.

Attacher la plus grande importance à votre cœur en mettant en place une cohérence cardiaque par l’inspire et l’expire est conseillé.

Savez-vous pourquoi ?

Près de 90 milliards de neurones se trouvent dans votre cerveau, 200 millions dans vos intestins et près de 40 000 dans votre cœur !

Votre cœur bat plus de 100 000 fois par jour. Il représente le système de régulation de votre système nerveux autonome qui est constitué des nerfs du système nerveux sympathique et parasympathique.

Ce sont les systèmes sympathique et parasympathique qui contrôlent l’activité de plusieurs organes et fonctions.

Le système nerveux sympathique correspond à tout ce qui va accélérer des choses dans votre organisme : dilatation des bronches, accélération cardiaque et respiratoire, augmentation de la tension artérielle, transpiration, mauvaise digestion.

Le système nerveux parasympathique, à l’inverse, va entraîner une phase de relaxation, donc de ralentissement des fonctions de l’organisme. Baisse du rythme cardiaque, de l’activité respiratoire, de la tension artérielle. Augmentation de la fonction digestive.

Respirer correctement est donc indispensable et permet de vivre mieux et de bien dormir. Il est conseillé de respirer en conscience plusieurs fois par jour afin de faire naître une habitude.

La respiration abdominale

Egalement appelée respiration ventrale, cette respiration se pratique en deux temps :

A l’inspire, le ventre se gonfle, à l’expire le ventre se creuse.

Petit exercice :

Imaginer un instant que vous êtes en forêt. Vous êtes entourés d’arbres alignés le long d’un sentier. Vous êtes un écureuil qui grimpe dans le premier arbre pour grignoter se rapprocher du soleil, puis vous êtes ce même écureuil qui redescend de l’arbre pour ramasser un cône de pin dans la mousse fraîche. Maintenant, visualisez cet écureuil avec vos yeux parcourant les arbres ci-dessous. A présent, vous grimpez le long du tronc du second arbre en inspirant, vous bloquez votre respiration le temps de profiter du soleil, puis vous redescendez en expirant et marquez un arrêt pour ramasser un cône de pin. Continuez à monter et descendre à nouveau de la même façon le long des troncs d’arbres suivants.